Titre : Le Prince des Nuages, tome 1

Auteur : Christophe Galfard

Genre : science-fiction

9782266187565

L’histoire se passe dans le ciel, et plus précisément dans le Blueberry, un nuage qui abrite Myrtille, la fille du Roi des Nuages du Nord. En effet, sa vie est menacée par un tyran qui veut dégrader sciemment le climat de la planète afin d’asseoir son pouvoir sur le monde. Lorsque les sbires du tyran débarquent sur le nuage, Tristam Drake et son ami Tom Briggs s’échappent, alors que Myrtille est faite prisonnière.

Tristam et Tom rejoignent la Cité blanche sur un autre nuage. Là, ils doivent rencontrer une certaine Yage Heather censée les aider à sauver Myrtille des  griffes du Tyran, et à laquelle ils doivent remettre un paquet. Tristam et son ami réussiront-ils à retrouver l’héritière du trône et à empêcher le Tyran de réaliser son noir dessein ?

L’avis du libraire :

Ce livre allie intrigue romanesque et savoir documentaire. En effet, l’aventure se déroulant au cœur même des nuages et dans le ciel, l’auteur insère à la fin de nombreux chapitres des encarts qui, outre les explications données par Tom Briggs sur les phénomènes naturels contemplés et traversés par les personnages, sont souvent introduits par une question et un petit exposé y répondant. Ces intermèdes permettent de s’arrêter sur ces phénomènes et par conséquent donnent accès à leur compréhension par le biais d’une petite mise au point scientifique.

Les questions abordées dans ce premier volume peuvent paraître banales, mais elles nous font prendre conscience que bien souvent nous ne connaissons pas ce qui nous est familier. Ainsi est-on bien embarrassé lorsqu’il s’agit de répondre à des questions en apparence toutes simples telles que « Pourquoi le ciel est-il rouge le soir ? » ou «  Pourquoi le ciel est-il bleu le jour ? ».

On suit avec grand intérêt l’évolution de Tristam qui part avec un handicap assez lourd dans la mesure il ne retient et ne comprend goutte ce qu’il apprend en classe. A l’inverse de son ami Tom qui est très brillant et confiant en ses capacités intellectuelles, Tristam a conscience de sa médiocrité, une médiocrité qu’il traîne comme un boulet, mais qui ne le tarabuste pas outre mesure. Ce n’est que lorsqu’il tombe par hasard sur son dossier scolaire qu’il ressent de la douleur en la voyant confirmée par écrit par les enseignants.

Un roman à partir de 10-11 ans.